Archives pour la catégorie 'Politique'

11-02-2015

Le modèle social

Résumé :

Le modèle social actuel consiste à subventionner financièrement les besoins des personnes en difficultés sans s’occuper de leur intégration au sein de la société. Il en résulte une mise à l’écart d’une partie de la population. Un autre modèle social consisterait à orienter ces subventions vers la création d’emploi pour aider ces personnes à s’intégrer dans la société.

L’idée serait de remplacer les subventions financières par des produits finis qui seraient fabriqués par des ex-chômeurs. Par exemple, les subventions pour la naissance d’un enfant seraient remplacées par des vêtements, biberons etc… fabriqués en France. De nombreux emplois nécessitant un faible niveau de qualification seraient créés au profit de personnes particulièrement touchées par le chômage de longue durée.

 

 

Le modèle social actuel

Actuellement, le modèle social consiste à subvenir financièrement aux besoins des personnes n’ayant pas (ou pas suffisamment) de revenus pour vivre correctement.

Comme tous les modèles économiques, il est basé sur un postulat: une personne n’ayant pas les capacités de subvenir à ses besoins les plus basiques (nourriture, logement etc…) aura des difficultés à se réintégrer dans la société.

L’exemple le plus évident concerne les allocations chômage, mais l’idée reste la même pour la majorité des allocations, qu’elles concernent la famille, l’éducation ou la santé.

 

Pourquoi cela ne fonctionne pas ?

Pour rester sur l’exemple du chômage, nous avons des statistiques sur la vitesse à laquelle les personnes au chômage retrouvent un emploi, mais nous ne pouvons pas savoir quels seraient ces résultats sans subventions. Quelque soit la raison (effet d’aubaine des subventions financières ou conjoncture économique) le taux de chômage « longue durée » a fortement augmenté en France. Cela peut avoir des conséquences sociales non négligeables : des études montrent notamment que moins de 10% des enfants d’inactifs obtiennent le baccalauréat.

La problématique est claire : le modèle social actuel permet aux personnes en difficultés de vivre décemment, et augmente peut-être leurs chances de retrouver un emploi. Mais il peut également perpétuer les difficultés sociales (ou tout au moins augmenter massivement les inégalités scolaires) pour la génération suivante.

Le modèle social consistant à n’apporter que des subventions financières aura été un double échec puisque, d’une part, l’objectif initial de réinsertion n’aura pas été atteint, et d’autre part, les enfants des personnes aidées présentent un taux d’échec scolaire plus élevé que la moyenne.

 

Quelle alternative ?

Comment briser ce cercle vicieux ?

Une idée pourrait être de remplacer les subventions financières par un travail. Le postulat serait alors que le travail permet de structurer la vie d’une personne : Il ne remettrait pas en cause l’aspect financier permettant de vivre décemment, rajouterait un biais psychologique à la politique sociale, et aurait une conséquence positive pour les enfants.

Ce nouveau modèle ne serait finalement qu’une évolution du système existant puisqu’il ne remettrait pas en cause la nécessité qu’a l’état de participer (financièrement) à la réinsertion des personnes en difficulté.

 

Comment la mettre en place.

Prenons un exemple simple avec les allocations naissance:

Allocation Naissance

Ce type d’idée pourrait être décliné, en partie, à d’autres types de subventions. Par exemple, on pourrait imaginer l’utiliser pour les allocations rentrée scolaire avec un envoi de fournitures, vêtements etc…

 

Divers

Posté par ideedeloi dans Politique | Pas encore de commentaires »

Jacqueline Irles |
Stoptafta41 |
Pour une Gauche Écologique ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | #MaTouraine-Monts2015
| GAUCHE CITOYENNE
| ESPOIR CITOYEN